Articles récents

L’EU-OSHA donne des pistes d’amélioration pour mieux prévenir les cancers professionnels

26/03/15Imprimer

Partager Partager sur FacebookPartager sur Google PlusPartager sur TwitterPartager sur LinkedIn
A l’occasion de la Journée internationale contre le cancer le 4 février 2015, lEU-OSHA a présenté un rapport sur l’évaluation des substances cancérogènes utilisées sur les lieux de travail, étape indispensable pour mieux prévenir les cancers professionnels.

En publiant ce rapport, l’EU-OSHA affiche plusieurs objectifs :
  • décrire les substances cancérogènes et les conditions responsables de l’apparition des cancers professionnels ;
  • examiner les sources d’information et mettre en évidence les lacunes dans les connaissances scientifiques ;
  • formuler des recommandations pour combler ces lacunes ;
  • décrire des mesures de prévention.

Le rapport porte sur les facteurs chimiques, biologiques, organisationnels et physiques qui contribuent au développement de cancers professionnels. En outre, il traite de questions spécifiques comme la sous-traitance, le travail intérimaire, les emplois multiples, le travail statique, le travail des femmes à des postes exposés, les horaires de travail atypiques et les expositions multiples.

Selon les auteurs du rapport, la sensibilisation aux risques - en particulier physiques et biologiques - de cancer professionnel n’est pas encore suffisamment développée en Europe. Ils estiment que les informations concernant les expositions professionnelles à des agents cancérogènes en Europe sont dépassées et incomplètes. Selon eux, il faudrait mettre à jour la base de données CAREX (Système international d'information sur l'exposition professionnelle aux agents cancérogènes en Europe) dont les dernières données datent de 1990. Cette mise à jour devrait être considérée comme une tâche prioritaire dans l’objectif de mieux prévenir les cancers professionnels en Europe.

Le rapport préconise d’améliorer :

  • l’application de la législation ;
  • les stratégies de sensibilisation, en particulier pour les PME-TPE ;
  • l’accès à l’indemnisation pour les victimes.

Lire le rapport (en anglais)

Pour en savoir plus :
Lire le rapport d'EUROGIP sur les cancers d'origine professionnelle : quelle reconnaissance en Europe ? (en français)