Articles récents

Contextes et dispositions en matière de SST dans les micro et petites entreprises de l’UE

  • Imprimer

8/08/16Imprimer

Partager Partager sur FacebookPartager sur Google PlusPartager sur TwitterPartager sur LinkedIn
Les résultats de la première phase du projet SESAME (Micro et petites entreprises sûres) de l'EU-OSHA donnent une vue d’ensemble critique de la santé et de la sécurité au travail (SST) dans ces entreprises (MPE). 

Celles-ci représentent près de 99% des entreprises de l'UE et emploient près de 50% des travailleurs européens. Autant dire qu'elles sont importantes pour l’économie et la société en général. Mais les MPE concentrent également les inquiétudes fortes et justifiées concernant la SST.

Parmi les raisons pour lesquelles la gestion de la SST paraît si difficile pour ces entreprises, le rapport identifie notamment :
  • le faible investissement que les MPE sont en mesure d’effectuer dans des infrastructures de SST ; 
  • le peu de connaissances des employeurs sur la SST et sur les exigences réglementaires ; 
  • le peu d’importance accordé à la SST par rapport aux inquiétudes des employeurs quant à la survie économique de leur activité ;
  • le manque de connaissances sur l’efficacité des stratégies et des interventions visant à soutenir la SST dans les MPE.

D'autres résultats quant à ce projet SESAME seront publiés au cours des deux prochaines années. Ils seront axés sur les politiques, les stratégies et les solutions pratiques fructueuses pour l’amélioration de la SST dans les MPE.


loupe1Selon l'enquête ESENER-2, 30 % des micro-entreprises ne procèdent pas régulièrement à une évaluation des risques professionnels, contre seulement 3 % des entreprises de 250 employés et plus. Aussi l'EU-OSHA rappelle-t-elle l'existence de l’outil interactif d'évaluation des risques en ligne (OiRA) destiné en priorité aux MPE, lequel présente l'avantage d'être "facile d'accès et d'utilisation, gratuit, spécifiquement développé pour un secteur d'activité, mis à jour régulièrement, didactique, proposant des solutions et donnant accès à d'autres sources di'nformation". “Mi juin, on comptait 93 outils disponibles dans 16 pays, près de 32 500 utilisateurs et plus de 44 500 évaluations des risques effectuées avec OiRA”, a rappelé Lorenzo Munar Suard, chef de projet à l'EU-OSHA.

Synthèse du rapport en français
Rapport (en anglais)