Articles récents

Travail de demain : 3 nouvelles publications disponibles en français

29/11/16Imprimer

Partager Partager sur FacebookPartager sur Google PlusPartager sur TwitterPartager sur LinkedIn

Robotique, médicaments améliorant les performances, conséquences pour la santé-sécurité au travail de "l'externalisation ouverte" : trois notes que l'EU-OSHA vient de publier dans plusieurs langues, dont le français, traitent du thème du travail de demain.

  • "Perspectives sur le travail de demain : la robotique" - Outre une définition de ce qu'est un robot et les implications de la robotique en santé-sécurité au travail, la note conclue sur le besoin d’une coopération européenne accrue dans les domaines suivants : exigences de sécurité, lignes directrices de conception pour l’ergonomie, méthodes d'amélioration des applications dans le domaine de la santé et de la sécurité, techniques de vérification et de validation, expériences et comportement axés sur les utilisateurs, modèles éducatifs pour former les employés à travailler avec des robots, meilleures pratiques de réglementation dans le domaine de la robotique industrielle et de services, possibilités technologiques de création de systèmes sûrs en éliminant ou limitant les risques liés à la robotique.
  • "Une analyse de l’avenir du travail: les médicaments qui améliorent les performances" - Trois principaux types de médicaments sont généralement associés à la stimulation cognitive : les amphétamines, le méthylphénidate, le modafinil/l’armodafinil. Leur fréquence d'utilisation est difficile à évaluer en raison de l'absence de prescription médicale et des ventes sur Internet. Mais il est prouvé que certaines populations en particulier en consomment (militaires, travailleurs du secteur des transports, travailleurs postés, étudiants), mais aussi que les quantités absorbées sont en augmentation et que la probabilité d’effets secondaires négatifs et d’une dépendance augmente avec l’absorption de doses plus élevées. 

Ces articles résultent d'un séminaire organisé par l'EU-OSHA en juin 2015 pour discuter de l'avenir du travail. Les participants étaient principalement les représentants des points focaux de l'Agence et la Commission européenne.