Articles récents

Un point sur le futur socle européen des droits sociaux

  • Imprimer

23/01/17Imprimer

Partager Partager sur FacebookPartager sur Google PlusPartager sur TwitterPartager sur LinkedIn

La Plateforme européenne des institutions de protection sociale (ESIP) a organisé une conférence sur le "Socle européen des droits sociaux" à l'occasion de ses 20 ans.

Dans son allocution d’ouverture, Marianne Thyssen, Commissaire européenne pour l’Emploi, a déclaré que le Socle européen des droits sociaux devait servir "de boussole" pour mettre en place des marchés du travail équitables et dynamiques. Elle a insisté sur le fait que ces marchés étaient de plus en plus flexibles, que le nombre de travailleurs indépendants augmentait (surtout chez les jeunes) et qu’ils n’étaient pas bien couverts (fréquents changements de postes, combinaison de travail salarié et indépendant). Elle a évoqué le lancement d’une initiative portant sur l’accès à la protection sociale pour les travailleurs flexibles et les indépendants. Enfin, la Commissaire a souligné l’importance du dialogue transnational entre systèmes de sécurité sociale pour identifier et transposer les bonnes pratiques.

Allan Larsson, Conseiller spécial du Président Juncker pour ce Socle européen a estimé que l’Europe était à la croisée des chemins : après sa construction dans les années 1950-1960, on a assisté à la déréglementation à partir des années 1970 puis à la mondialisation et à la crise financière de 2008 qui a fait exploser un certain nombre de principes fondamentaux. La mondialisation, l’intégration économique européenne et les nouvelles technologies entraînent d’importants changements structurels et une insécurité croissante pour les travailleurs et leurs familles. Les politiques sociales doivent assurer la sécurité dans cette période de changements, de faible croissance et de chômage élevé. Allan Larsson estime que le Socle européen pour les droits sociaux devrait devenir un Pacte social, au même titre que le Pacte de stabilité. Il a insisté sur le fait que ce socle devait garantir de bonnes conditions de travail et de bonnes conditions sociales.

Lire le communiqué de l'ESIP (en anglais)

loupe1L’ESIP regroupe 40 organisations nationales de sécurité sociale issues de 15 États membres de l'UE et la Suisse. Cette plateforme couvre ainsi plus de 240 millions d’assurés sociaux européens. Ses missions principales sont de favoriser les échanges de pratiques et d’informations entre ses membres ainsi que de défendre les valeurs de solidarité et d'égal accès de tous aux prestations de sécurité sociale dans l'UE au travers de positions communes.