Articles récents

ESPAGNE : les principales causes de l’émergence des RPS dans les PME

  • Imprimer

17/04/15Imprimer

Partager Partager sur FacebookPartager sur Google PlusPartager sur TwitterPartager sur LinkedIn

La flexibilisation du marché du travail, le développement d'outils d’information et de communication et la crise économique mondiale ont favorisé l’apparition de nouveaux risques professionnels, les risques psychosociaux (RPS), notamment dans les PME. Tel est le constat fait par un groupe de chercheurs de l’Université de Grenade, dans le cadre d’un projet européen intitulé “Prévention participative des RPS émergents dans les PME”.

D’après ces chercheurs, tandis que les entreprises prennent des mesures toujours plus nombreuses pour lutter contre les risques physiques, chimiques, biologiques etc, peu d’actions sont mises en œuvre pour prévenir les RPS. Les employeurs auraient, par manque d’information et de ressources, le plus grand mal à faire face à ces risques émergents.

A partir d’entretiens réalisés auprès de dirigeants de PME, de représentants d’employeurs, de syndicats, de techniciens de prévention des risques professionnels et de chercheurs, les auteurs de l’étude ont listé les principales causes d’émergence des risques psychosociaux en Espagne :

  • L’insécurité et la précarisation du marché du travail
    Les travailleurs ont l’impression de perdre le contrôle de leur vie professionnelle et personnelle. Ils souffrent de stress, d’épuisement et de dépression. Les cas les plus graves sont signalés chez les travailleurs soumis à des contrats précaires.
  • L’intensification du travail
    Les travailleurs ont le sentiment que la charge de travail est de plus en plus importante et que les postes de travail sont de plus en plus exigeants au niveau psychologique. Cela entraîne une difficulté pour concilier vie professionnelle et vie privée.
  • La recherche permanente d’une meilleure compétitivité
    Les rythmes de travail s’en trouvent accélérés. Les situations de harcèlement se multiplient et les relations entre collègues se détériorent. 
  • Les nouvelles technologies
    Les travailleurs ont de plus en plus besoin de formation pour se mettre à niveau. Ils souffrent d’un sentiment d’insécurité dû à une sous-qualification.

Selon Diaz Bretones, le coordinateur du projet, les politiques publiques européennes et nationales se contentent, pour le moment, de mener des actions d’information et de formation sur les RPS dans les PME. Il ajoute que “le seul moyen de contrer les dangers actuels est de favoriser des initiatives d’autonomie et de responsabilisation, avec une participation active des travailleurs, parallèlement à des services de conseil et d’appui psychologique”.

En savoir plus (en espagnol)