Articles récents

ALLEMAGNE : la DGUV commente le Livre vert "Travail 4.0"

  • Imprimer

26/01/16Imprimer

Partager Partager sur FacebookPartager sur Google PlusPartager sur TwitterPartager sur LinkedIn

La DGUV, la fédération allemande des organismes d'assurance accident, publie ses commentaires sur le Livre vert "Ré-imaginer le travail - Travail 4.0" du ministère fédéral du Travail et des Affaires sociales.

Elle estime que les nouvelles technologies, les matériaux et les modes de production permettent de rendre le monde du travail plus sûr et plus sain. Mais, dans le même temps, ces évolutions engendrent de nouveaux risques, comme les accidents liés à la collaboration homme/robot, le stress lié à la surcharge d’informations et les emplois atypiques, par exemple. Selon la DGUV, la clé pour résoudre ces problèmes réside dans la recherche, davantage de formation et le développement d’une culture de prévention.

Pour la DGUV, les principaux domaines d’action qui sont en train d’émerger sont les suivants :

  • Le passage au numérique
    Le progrès technique offre un grand potentiel pour améliorer la santé et la sécurité au travail et réduire ainsi le nombre des accidents du travail et des maladies professionnelles. Parallèlement, de nouveaux risques apparaissent, comme des substances dangereuses inconnues jusque-là, des risques pour la sécurité causés par la collaboration entre les hommes et les robots ou le stress résultant d’une accessibilité permanente et d’une surcharge d’informations.
  • Les nouvelles formes d’emploi
    Les formes d’emploi comme le crowdworking (travail collaboratif), le clickworking (microtâches réalisées en ligne) ou le télétravail soulèvent la question de savoir comment la sécurité sociale et la santé et la sécurité au travail peuvent être organisées en l’absence d’un employeur ou d’un emploi stable. Il est d’autant plus important d’avoir un comportement responsable et respectueux de la santé dans un tel contexte.
  • La diversité
    Les progrès techniques et médicaux permettent d’organiser le travail et la prévention de façon à éviter les risques pour la santé et les maladies et à prendre en compte les limitations dues à l’âge et au handicap. Cela favorise l’employabilité à long terme des seniors et des personnes handicapées sur le marché du travail. Dans le même temps, les mutations sociales, la pénurie de travailleurs qualifiés et l’immigration se traduisent par un nombre croissant de femmes et de personnes issues de la migration dans la population active.

Livre vert (en anglais)