Articles récents

AUTRICHE : la fréquence des accidents diminue, le nombre de décès baisse sensiblement

  • Imprimer

21/07/17Imprimer

Partager Partager sur FacebookPartager sur Google PlusPartager sur TwitterPartager sur LinkedIn

En 2016, la fréquence des accidents (nombre des accidents du travail pour 1000 salariés) a baissé et s’est établie à 24,59, un niveau encore jamais enregistré. Il y a eu 18 accidents du travail et de trajet mortels de moins qu’en 2015.

D’après les dernières statistiques, l’AUVA a enregistré l’an dernier 102 874 accidents du travail survenus à des salariés et 55 032 accidents à des enfants de maternelle, des élèves et des étudiants. En outre, 1 182 cas de maladies professionnelles ont été reconnus. En comparaison avec 2015, le nombre des assurés de l’AUVA a augmenté, en particulier grâce au chiffre record de près de 3 millions de travailleurs salariés. En 2016, 4 927 700 personnes étaient assurées auprès de l’AUVA contre les accidents du travail et les maladies professionnelles, soit 1,5% de plus que l’année précédente. En 2016, le taux de fréquence des accidents était de 24,59 contre 24,73 en 2015.

Pour le Président, le Dr. Anton Ofner, ces chiffres confirment le bien-fondé de la stratégie de l’AUVA, axé sur de "nombreuses actions de prévention dans les entreprises autrichiennes de toutes tailles. Si un accident se produit, nous utilisons toutes les connaissances de la médecine moderne dans nos hôpitaux et nos centres de réadaptation pour en réduire au maximum les conséquences. Toutefois, la légère augmentation du nombre des accidents du travail en valeur absolue nous montre clairement que nous ne devons pas relâcher nos efforts en matière de prévention mais au contraire persévérer".

Le nombre de jours d’arrêt maladie consécutifs à des accidents du travail a diminué de 46 349 l’an dernier et cela est principalement dû à la qualité des soins médicaux prodigués aux victimes. Pour les entreprises nationales, cela représente une économie de près de 9 millions d’euros, avec un gain de productivité ; pour l’économie autrichienne, les coûts ont baissé d’environ 30 millions d’euros.