Pathologies psychiques liées au travail : quelle reconnaissance en tant que maladies professionnelles en Europe ? (dossier de presse)



Couv 10FAujourd’hui, il est communément admis que l’environnement de travail peut avoir un impact sur la santé mentale des travailleurs. En 2000 déjà, plus d’un travailleur sur trois en Europe (soit 41 millions) se déclarait stressé . Aussi, organismes compétents et entreprises mettent en œuvre des actions pour prévenir les risques psychosociaux : stress, harcèlement, violence, intimidation…

Les treize pays couverts par l'enquête reconnaissent comme “accident du travail” les suites psychiques ou psychologiques d’un événement accidentel, hold-up par exemple. Mais de là à reconnaître comme maladies professionnelles, et donc à les indemniser comme telles, des troubles ou pathologies psychiques (dépressions, névroses, troubles obsessionnels compulsifs…) liés à des risques psychosociaux, c’est une autre affaire.



Dossier de presse, , 9 pages, 2002Télécharger