PAYS-BAS : TNO publie deux rapports sur les risques émergents

23/01/17Imprimer

Partager Partager sur FacebookPartager sur Google PlusPartager sur TwitterPartager sur LinkedIn

L'organisme de recherche TNO s'est intéressé aux risques émergents liés à l'usage de robots sur le lieu de travail d'une part, liés aux connexions informatiques entre équipements de travail d'autre part. Ces études ont été réalisées à la demande du ministère des Affaires sociales et de l'Emploi.

  • Depuis des décennies, les robots ont constitué un élément clé des films et livres de science-fiction. Le premier véritable robot, Gargantuan, a été construit entre 1935 et 1937 à partir de Meccano®. Les robots industriels d'aujourd'hui ressemblent beaucoup à ceux introduits sur les lignes de production de voitures de General Motors en 1961. Au cours des cinquante dernières années, les robots sont devenus beaucoup plus rapides et plus précis. Mais ils se trouvent fréquemment à un emplacement particulier ou sur des rails ; ils exécutent automatiquement une seule tâche dans une zone dangereuse fixe ou à l'intérieur d'une cage de sécurité. Ces robots sont encore loin des robots intelligents et autonomes de science-fiction. Contrairement au caractère humain que l'on peut leur prêter, ils ne sont pas capables de se déplacer indépendamment, d'interagir avec les gens et de répondre à leur environnement et sont à l'origine de nouveaux risques.
    Télécharger le rapport (en anglais)
  • Automatisation par logiciels embarqués, télécommande de matériaux lourds et connexion d'équipements de travail à des réseaux locaux et publics comme Internet... L'intégration de plus en plus grande des nouvelles technologies dans les équipements de travail est considérée par certains comme la 4e révolution industrielle et appelée "industrie intelligente". Outre les opportunités pour l'industrie, elle entraîne de nouveaux risques pour les employés mais aussi pour les processus qui peuvent être perturbés ou arrêtés par des acteurs malveillants qui peuvent pénétrer les ordinateurs et les réseaux informatiques.
    Télécharger le rapport (en anglais)