Articles récents

Vers une normalisation internationale sur le vieillissement de la main-d'œuvre

L'ISO a mis en place un nouveau Comité technique sur les sociétés vieillissantes qui élaborera un certain nombre de normes internationales. L'une de ces normes sur le vieillissement de la main-d'œuvre est susceptible de contenir des outils pour l'aménagement du lieu de travail, les technologies et les pratiques de travail, afin de maximiser l'employabilité des travailleurs seniors. Une première réunion de l'ISO/TC 314 s'est tenue à Londres du 20 au 22 juin.

En 2017, employeurs et syndicats européens ont approuvé un accord-cadre sur le vieillissement actif et une approche intergénérationnelle. Le texte vise à garantir un environnement et une organisation du travail sains, sûrs et productifs pour permettre aux travailleurs de tous âges de rester au travail jusqu'à l'âge légal de la retraite.

Une nouvelle norme pour les auditeurs de la norme ISO 45001

Peu après la publication de la norme ISO 45001 relative aux systèmes de management de la santé et de la sécurité au travail, une spécification technique la complète en vue d'organiser une approche harmonisée de l’accréditation d’une certification ISO 45001.

La nouvelle norme ISO/IEC TS 17021-10 qui vient d'être publiée porte sur l'"Évaluation de la conformité - Exigences pour les organismes procédant à l’audit et à la certification des systèmes de management". Elle définit les compétences et les connaissances dont doivent se prévaloir les organismes chargés de l’audit des organisations ayant appliqué la norme ISO 45001.

En savoir plus

Projet d’amélioration du processus de création de nouveau comité technique à l’ISO

L’ISO a entamé une réflexion pour améliorer le processus de création de comités techniques et éviter ainsi tout chevauchement avec les travaux de comités existants.

Tel fut le cas par exemple lors de la création de l’ISO/TC 297 "Gestion des déchets, recyclage et services d’exploitation des routes". En effet, son programme de travail incluait les bennes à ordures ménagères et les machines d’exploitation des routes qui figuraient déjà dans le programme de travail de l’ISO/TC 195 "Machines et matériels pour la construction des bâtiments".

Ainsi, afin d’avoir plus de visibilité et éviter ces situations, l’ISO propose d'accepter la création d'un nouveau comité technique qu'une fois la démarche suivante respectée :
  • Le pays à l'origine de la proposition devra s'assurer que des travaux sur le sujet ne sont pas au programme d’un comité existant. Si un chevauchement est identifié, il devra le résoudre avec ce comité concerné.
  • Discussion avec la personne en charge du domaine au secrétariat central de l'ISO,
  • Soumission de la proposition au vote et en parallèle demande à tous les comités de se manifester sur un éventuel chevauchement.
  • Sur la base des résultats et si un chevauchement est identifié, l'ISO/TMB (organisme de gouvernance chargé de la gestion générale de la structure des comités techniques au sein de l'ISO) pourra organiser une réunion préalable à la création du comité.
Ces propositions seront discutées prochainement dans le groupe travail chargé de l'établissement des Directives ISO pour une éventuelle mise en application. 


Nouvelles normes pour les scies circulaires et les fendeuses à coin pour bois de chauffage

Selon une analyse par la SVLFG d’accidents sur plusieurs années, d'autres personnes que l'opérateur de la machine interviennent lors de la coupe de bois de chauffage, notamment pour déposer et évacuer le bois, risquant ainsi d’être blessées aussi, et souvent gravement.

Or, les anciennes normes relatives aux fendeuses à coin (EN 609-1:1999+A2:2009) et aux scies circulaires pour la coupe du bois de chauffage (EN 1870-6:2010-06) ne prenaient en considération que l’utilisation de ces outils par une seule personne. La révision des normes vise donc à prendre en compte la sécurité non seulement de l’opérateur de la machine, mais aussi d’autres personnes susceptibles d’intervenir à proximité immédiate.

Un autre objectif consistait à rendre le travail plus sûr et plus ergonomique, et à permettre une utilisation simple et fonctionnelle de la machine. Une coopération avec des fabricants a permis de tester en amont les exigences nouvellement définies et leur faisabilité.

En savoir plus : KANBrief (p17)

Avril 2018 : quoi de neuf en normalisation SST ?

EUROGIP publie le résultat de la veille qu'il exerce dans le cadre de son activité Normalisation en santé-sécurité au travail (SST) - publications de normes, nouveaux sujets inscrits au programme normalisation et consultations.

Télécharger le "quoi de neuf en normalisation SST" de avril 2018

Pour en savoir plus sur tous ces sujets ou vous positionner si vous êtes intéressé, merci d'écrire à Saphia FORTASSI : fortassi@eurogip.fr

Tout ce qu’il faut savoir sur la nouvelle norme 45001 selon l'ISO

L'organisation internationale de normalisation (ISO) consacre le dernier numéro de son magazine ISOfocus à la première norme internationale sur la santé et la sécurité au travail, l'ISO 45001, qui vient d'être publiée. 

Selon la version finale du projet, l'objectif affiché de la norme est de proposer un cadre de référence pour favoriser "des lieux de travail sûrs et sains, éviter les traumatismes et pathologies liés au travail et améliorer en continu [la] performance en santé et sécurité au travail".

Malgré un certain nombre de points importants pris en compte, la France fait partie des pays qui ont maintenu leur opposition à cette norme jusqu'au bout. Elle participera pour autant aux travaux du nouveau ISO/TC “Management de la santé et la sécurité au travail" dont la création vient d'être approuvée.

Mars 2018 : quoi de neuf en normalisation SST ?

EUROGIP publie le résultat de la veille qu'il exerce dans le cadre de son activité Normalisation en santé-sécurité au travail (SST) - publications de normes, nouveaux sujets inscrits au programme normalisation et consultations.

Télécharger le "quoi de neuf en normalisation SST" de mars 2018

Pour en savoir plus sur tous ces sujets ou vous positionner si vous êtes intéressé, merci d'écrire à Saphia FORTASSI : fortassi@eurogip.fr

La norme ISO 45001 sera publiée le 12 mars 2018

Après quatre années de travail, l’Organisation internationale de normalisation (ISO) a annoncé la publication le 12 mars 2018 de l’ISO 45001, la première norme internationale sur le management de la santé et la sécurité au travail.

D’application volontaire, celle-ci proposera aux organisations (publiques et privées) une approche managériale de la santé et de la sécurité au travail, sur le même modèle que l’ISO 9001 pour la qualité et l’ISO 14001 pour l’environnement.

Le projet de texte a été approuvé à l’occasion d’un vote final le 25 janvier 2018 avec 62 votes positifs ; 9 pays se sont abstenus (Barbade, Chili, Chypre, Grèce, Indonésie, Italie, Kazakhstan, Pologne et Roumanie) et 4 pays (France, Inde, Espagne et Turquie) ont désapprouvé le projet de norme.

La norme sera disponible par l'intermédiaire des organismes nationaux de normalisation soit en norme nationale s’ils ont décidé de reprendre ce référentiel ISO dans leur collection, soit en norme ISO comme c’est le cas pour la France où la norme ISO 45001 ne sera pas reprise en norme NF. 

La spécification technique ISO/IEC TS 17021-10  "Évaluation de la conformité - Exigences pour les organismes procédant à l'audit et à la certification des systèmes de management - Partie 10 : Exigences de compétence pour l'audit et la certification des systèmes de management de la santé et de la sécurité au travail", également approuvée, sera publiée, en version anglaise uniquement, rapidement après le 12 mars.

Février 2018 : quoi de neuf en normalisation SST ?

EUROGIP publie le résultat de la veille qu'il exerce dans le cadre de son activité Normalisation en santé-sécurité au travail (SST) - publications de normes, nouveaux sujets inscrits au programme normalisation et consultations.

Télécharger le "quoi de neuf en normalisation SST" de février 2018

Pour en savoir plus sur tous ces sujets ou vous positionner si vous êtes intéressé, merci d'écrire à Saphia FORTASSI : fortassi@eurogip.fr

Repérage de l'amiante dans les installations

La commission AFNOR/X46B a débuté, lors de sa première réunion le 15 janvier 2018, ses travaux sur le projet de norme concernant le repérage de l’amiante dans les installations, structures ou équipements concourant à la réalisation ou la mise en œuvre d’une activité. 

Les experts de cette instance devront également donner leur avis sur les projets de normes des cinq autres commissions concernées par le décret n° 2017-899, du 09 mai 2017, relatif au repérage de l’amiante avant certaines opérations. L’article 1, 1° détermine les six domaines d'activité concernés : Immeubles bâtis ; Autres immeubles tels que terrains, ouvrages de génie civil et infrastructures de transport ; Matériels roulants ferroviaires et autres matériels roulants de transports ; Navires ; Bateaux et autres engins flottants ; Aéronefs et Installations, structures ou équipements concourant à la réalisation ou la mise en œuvre d’une activité.

Les projets de normes seront dédiés et adaptés à chacun des six domaines d’activité et devront permettre de disposer de méthodes fiables, reconnues par les acteurs et basées sur leur expérience.