Actu Pays|26/06/24

ALLEMAGNE : en 2023, le nombre d’accidents mortels du travail et de trajet a été plus faible que jamais

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > ALLEMAGNE : en 2023, le nombre d’accidents mortels du travail et de trajet a été plus faible que jamais

Le nombre d’accidents du travail à déclarer en 2023 était inférieur à celui de 2019, soit 783 426 contre 871 547. Un nombre record, si l’on exclut les années 2020 à 2022, fortement influencées par la pandémie de Covid-19. De même, le nombre d’accidents mortels du travail et de trajet a été plus faible que jamais et le nombre de déclarations et de reconnaissances de maladies professionnelles a fortement diminué.

Le nombre d’accidents du travail à déclarer a diminué de 0,5% ; celui des accidents de trajet (184 355), en hausse de 6,4% par rapport à 2022, était néanmoins inférieur par rapport à 2019. Concernant les maladies professionnelles, on note une diminution d’environ 60,7% des cas déclarés (145 359) et de 63,6% des cas reconnus par rapport à 2022. À noter que ces chiffres sont toujours environ deux fois plus élevés qu’en 2019 du fait du nombre de cas de COVID-19 en 2023 : 64 733 déclarations et 53 220 reconnaissances. En 2023, 2 140 assurés sont décédés des suites d’une maladie professionnelle, dont 13 des suites d’une infection au COVID-19.

Le nombre d’accidents survenus aux étudiants et écoliers ainsi que le nombre d’accidents de trajet les concernant a augmenté d’environ 4% par rapport à 2022, tout en restant inférieur à 2019.

Les prestations d’indemnisation représentent la part la plus importante du budget de l’assurance accident légale. En raison des augmentations générales des prix et des salaires, les dépenses – soit environ 12 milliards d’euros – ont augmenté en 2023. Les coûts des soins médicaux et des indemnisations (5,7 milliards d’euros, +7,4%) ont augmenté nettement plus vite que les coûts des indemnisations financières des assurés (6,3 milliards d’euros, +2,5%). “Les dépenses liées aux traitements médicaux et à la réadaptation peuvent paraître élevées, mais ce sont en réalité des investissements qui en valent la peine”, explique le directeur général de la DGUV. “Nos succès en matière de réinsertion des assurés après des accidents du travail et des maladies professionnelles en témoignent”.

En savoir plus

Découvrez d’autres actualités

Actu Eurogip

17/07/24

Les Discussions d’EUROGIP #2 – Travailler en période de forte chaleur : où en est-on en Europe ?

Alors que l'année 2023 était déjà considérée comme la plus chaude jamais enregistrée, les deux tiers de l'Europe subissent de très fortes chaleurs depuis le mois de juin 2024. Quelles sont les conséquences pour la santé-sécurité des travailleurs ? Quelles actions mettre en œuvre pour prévenir les risques en Europe ? EUROGIP fait le point sur ces questions dans le 2e épisode de sa nouvelle série vidéo, “les discussions d'eurogip”.

Actu Pays

12/07/24

ITALIE : vers un permis de sécurité à points ?

À l'instar du permis de conduire à points dont le nombre diminue en fonction des infractions, le gouvernement italien veut introduire un permis de sécurité à points, pour les entreprises du BTP d'abord, avec une possible extension à d'autres secteurs.

Actu Communautaire

11/07/24

Position de BusinessEurope sur le télétravail et le droit à la déconnexion

Le 25 juin 2024, BusinessEurope a répondu à la consultation de la Commission européenne sur le droit à la déconnexion, soulignant qu'une réglementation excessive pourrait entraver la croissance et les avantages du télétravail, et prônant une intervention minimale de l'UE qui laisse les États membres, les partenaires sociaux et les entreprises développer leurs propres politiques.