Actu Covid-19, Actu Pays|21/01/22

ALLEMAGNE : lutter contre la fatigue des événements en ligne

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > ALLEMAGNE : lutter contre la fatigue des événements en ligne

Réunions, vidéoconférences, webinaires… Les événements en ligne sont de plus en plus utilisés comme alternative au présentiel. Certes, ils présentent de nombreux avantages. Mais, lorsqu’ils sont trop fréquents et durent trop longtemps, ils peuvent créer une certaine fatigue et être à l’origine d’un sentiment d’épuisement.

Aussi, la DGUV a-t-elle édité un guide pratique et une check-list pour : mieux connaître les causes et les symptômes, soutenir les managers et les employés avec des conseils spécifiques, encourager une réflexion approfondie sur son propre comportement lors de la préparation et de la conduite de réunions en ligne.

Parmi les conseils – de bon sens – à respecter, il s’agit de :

  1. s’assurer, avant la réunion, que le matériel et les logiciels fonctionnent sans problème ;
  2. vérifier au préalable si sa participation à une réunion en ligne est vraiment nécessaire et si un appel téléphonique par exemple ne constitue pas une bonne alternative ;
  3. planifier toujours les réunions en ligne plus courtes que les réunions en présentiel.

En savoir plus 

Découvrez d’autres actualités

Actu Eurogip

27/02/24

“Santé-sécurité au travail en Europe : où en est-on ?”

Alors, on en est où en matière de santé et de sécurité au travail en Europe ? C'est la question que nous avons posée à William Cockburn Salazar, le nouveau directeur exécutif de l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA), dans le 1er épisode des Discussions d'EUROGIP.

Actu Communautaire

21/02/24

Psychologie de la santé au travail : l’appel à candidatures pour le prix Eusebio-Rial-González est ouvert

L'EU-OSHA et l'Académie européenne de psychologie de la santé au travail (EAOHP) ont lancé l'appel à candidatures pour le prix “Eusebio Rial-González Innovation & Practice Award in OHP” 2024. Celui-ci récompense tout chercheur ou praticien dont les travaux ont apporté une contribution considérable et innovante à la psychologie de la santé au travail.