Actu Pays|11/04/22

AUTRICHE : moins d’AT en 2021 qu’avant la pandémie

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > AUTRICHE : moins d’AT en 2021 qu’avant la pandémie

La lente reprise économique après la pandémie va de pair avec une augmentation du nombre d’employés mais aussi du nombre absolu d’accidents du travail (AT). Celui-ci reste cependant en deçà du niveau d’avant la crise.

En 2021, le nombre d’AT reconnus était de 103 957, contre 121 260 en 2019 et 93 003 en 2020 (une baisse record). Le taux de sinistralité (nombre d’AT pour 1000 salariés) était de 19,3 ; il était de 18,88 en 2020 et 23,96 en 2019. Cet indicateur significatif jusqu’à présent, l’est moins en raison de la pandémie, du chômage partiel associé et de l’augmentation du travail à distance. L’AUVA a par ailleurs enregistré 123 accidents du travail au sens strict et 36 accidents de trajet mortels en 2021, dont 47 dans le seul secteur agricole et forestier.

Le nombre d’accidents de trajet reconnus a également diminué en 2021 par rapport à 2019, respectivement 12 776 et 14 222. À noter que plus de 15 % de tous les accidents de trajet en 2021 se sont produits en février. Cela s’explique par de mauvaises conditions routières ou une augmentation du volume de trafic après la fin du confinement “dur”. La pandémie a aussi influencé le nombre d’accidents dont ont été victimes les écoliers et les étudiants. Par rapport à 2019, il y a eu environ un tiers d’accidents d’entraînement en moins en 2021, environ la moitié étaient des accidents de trajet et même pas un quart des accidents sportifs. Le nombre d’accidents du travail chez les apprentis a également diminué par rapport au niveau d’avant la crise : en 2021, il y a eu 7 311 accidents reconnus (2019 : 8 451, 2020 : 6 516). La plupart de ces accidents se sont produits dans la construction, la fabrication et le commerce.

En savoir plus

 

Découvrez d’autres actualités

Actu Normalisation

30/01/23

Le Marché unique fête ses 30 ans

Créé le 1er janvier 1993, le marché unique européen fête cette année son 30e anniversaire. Or la normalisation joue un rôle central dans son bon fonctionnement et la libre circulation des biens, services, personnes et capitaux.