Actu Pays|27/05/15

BELGIQUE : 2161 cas indemnisés dans le cadre du fonds amiante depuis 2007

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > BELGIQUE : 2161 cas indemnisés dans le cadre du fonds amiante depuis 2007

Depuis sa création en 2007, le Fonds amiante a reconnu 2161 personnes en tant que victimes de l’amiante : 1453 de mésothéliome et 735 d’asbestose (certaines étant victimes des deux pathologies)La plupart développent ces maladies entre 65 et 74 ans, lesquelles se déclarent 20 à 40 ans après l’exposition à l’amiante.

Parmi les victimes de mésothéliome, qui décèdent la plupart du temps dans l’année suivant la déclaration de la pathologie, 1115 ont été exposées au minerai lors de leur activité professionnelle. Le secteur privé est le plus représentatif avec 67% des cas. Dans les cas non-professionnels, les victimes ont contracté la maladie parce qu’elles habitaient à proximité d’une usine d’amiante, parce que leur conjoint y travaillait ou parce qu’elles utilisaient de l’amiante dans le cadre de leur hobby.

Pour l’ensemble des victimes de mésothéliome, l’AFA a pris 2402 décisions d’indemnisation, sous forme de rente mensuelle (1723,05 €) attribuée à la victime et/ou d’un capital attribué au conjoint (34461 €), ex-conjoint ou enfant après le décès.

Sur les 735 cas d’asbestose, 690 sont d’origine professionnelle. L’asbestose est une maladie incurable, dont l’issue n’est pas mortelle la plupart du temps, qui provoque un essoufflement progressif. Une victime d’asbestose touche une rente mensuelle de 17,23 € par % d’incapacité.

À noter que depuis le 1er avril 2014, une nouvelle loi permet aux victimes environnementales et aux indépendants de bénéficier de l’intervention de l’AFA pour les soins de santé et l’aide d’une autre personne dans leur prise en charge.

Découvrez d’autres actualités

Actu Communautaire

14/05/24

Télétravail et droit à la déconnexion : la Commission lance la 1ère phase de consultation des partenaires sociaux

La résolution du Parlement européen du 21 janvier 2021 sur le droit à la déconnexion (2019/2181(INL)) appelait à une action législative sur le droit à la déconnexion et au télétravail au niveau de l'UE. Dans sa réponse, la Commission a confirmé son intention de présenter une proposition d'acte législatif, dans le plein respect des principes de proportionnalité, de subsidiarité et d'amélioration de la législation.

Actu Communautaire

07/05/24

Contexte et tendances sociales, économiques et juridiques du télétravail

En janvier 2021, le Parlement européen a adopté une résolution qui appelait la Commission à présenter une proposition législative sur le droit à la déconnexion, ainsi qu'un cadre législatif européen pour le télétravail. Dans ce cadre, la Commission européenne a commandé une étude qui “vise à fournir des preuves et une analyse du contexte social, économique et juridique et des tendances du télétravail et du droit à la déconnexion” dont les résultats ont été publiés récemment.

Actu Eurogip

25/04/24

Le rapport annuel 2023 d’EUROGIP est en ligne

Le rapport annuel 2023 qui vient de paraître vous donne l'occasion de (re)découvrir EUROGIP, l'organisme de référence de l'Assurance Maladie - Risques professionnels française dédié aux questions européennes, voire internationales, sur les accidents du travail et les maladies professionnelles dans leurs différentes composantes : prévention, assurance, statistiques.