Actu Covid-19, Actu Pays|13/04/21

BELGIQUE : Covid-19 et risques liés à l’oxygène

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > BELGIQUE : Covid-19 et risques liés à l’oxygène

La hausse des besoins en oxygène dans les hôpitaux pour le traitement des patients atteints de Covid-19 entraîne aussi un risque plus élevé d’accidents chimiques et d’incendies. Beswic, le Centre de connaissance belge sur le bien-être au travail, présente diverses publications traitant de la question.

Au début de la crise sanitaire, les hôpitaux se sont équipés en urgence d’un grand nombre de respirateurs artificiels. Le stock de bouteilles d’oxygène a donc augmenté. “L’utilisation des respirateurs ou le simple stockage des bouteilles d’oxygène présente un risque d’incendie. Une atmosphère contenant plus de 25 % d’oxygène présente une augmentation de 10% de la probabilité d’un incendie spontané”, selon BE ATEX. Le danger se présente surtout lorsqu’une fuite survient inopinément et que l’oxygène se retrouve dans l’atmosphère (cette situation se produit lors du remplacement du récipient de gaz, elle est rare dans les usages de routine).

Le marquage des conduites est important. Vu le nombre de patients placés sous respirateur durant cette épidémie de coronavirus, il faut pouvoir adapter rapidement les lits existants et les équiper d’un système d’administration d’oxygène. Rapidité ne doit toutefois pas rimer avec manque de sécurité. En effet, des erreurs ou des négligences dans le marquage des conduites/raccords pourrait conduire à des situations très dangereuses.

(Sources Prevent, Beswic)

Découvrez d’autres actualités

Actu Communautaire

17/01/22

Nouveau film : Napo aux prises avec des robots au travail

“Pensez numérique, pensez sécurité et santé.” Tel est le message du nouveau film avec la mascotte de prévention Napo. Ce film décrit certaines des technologies robotiques émergentes, les types d'accidents associés, les principaux dangers et la manière dont ils peuvent être contrôlés.

Actu Pays

14/01/22

ALLEMAGNE : une évaluation approfondie de la campagne “Kommitmensch”

Le projet était ambitieux. Sous le slogan “kommmitmensch” que l'on pourrait traduire par “viens avec moi”, la DGUV ainsi que les associations professionnelles et caisses d'assurance accident ont mené conjointement une campagne sur 4 ans pour accroître la culture de prévention dans les entreprises, PME notamment. Cette campagne fait aujourd'hui l'objet d'une évaluation approfondie. Ce qui n'est pas si courant.