Actu Communautaire, Actu Covid-19|10/05/21

Covid-19 : quelle utilisation des tests antigéniques et des auto-tests au travail ?

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > Covid-19 : quelle utilisation des tests antigéniques et des auto-tests au travail ?

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) font le point, dans une note récente, sur les tests de diagnostic rapide du SRAS-CoV-2 en milieu professionnel.

Une enquête de l’EU-OSHA en avril 2021 montre que ces tests sont à la disposition des employeurs dans les 19 pays de l’UE/EEE y ayant répondu. Et ce, selon différentes approches et/ou dans un cadre juridique national spécifique. Toutefois, leur utilisation s’avère relativement limitée. Douze pays font état de mesures réglementaires à ce propos. Dans un cas sur deux, cela relève de mesures de sécurité-santé au travail et dans l’autre de santé publique. Dix pays mentionnent l’existence de lignes directrices.

Une stratégie claire dans l’entreprise

Selon la note, une stratégie de dépistage claire est nécessaire. “Il est important qu’elle soit conforme aux réglementations et recommandations de santé publique et de santé au travail. En outre, la stratégie doit tenir compte de ce que l’on sait des performances des tests (en veillant à n’utiliser que ceux dont celles-ci sont reconnues), ainsi que de la prévalence et de la dynamique de transmission du Covid-19 dans l’établissement”.

Les auteurs soulignent également l’importance d’impliquer toutes les parties prenantes – autorités, travailleurs, employeurs, comité de santé et de sécurité, services de santé au travail… – lors de l’élaboration et de la mise en œuvre de la stratégie. Le coût des tests est un problème pour les entreprises. Les possibilités de financement peuvent constituer une incitation importante au déploiement du dépistage.

Enfin, les auteurs rappellent que les tests devraient être utilisés en complément et non en remplacement d’autres mesures de sécurité et de santé pour empêcher la propagation du virus. Plus important encore, toute personne présentant des symptômes devrait rester à la maison ou s’isoler et subir un test PCR le plus tôt possible.

En savoir plus (en anglais)

Découvrez d’autres actualités

Actu Eurogip

27/02/24

“Santé-sécurité au travail en Europe : où en est-on ?”

Alors, on en est où en matière de santé et de sécurité au travail en Europe ? C'est la question que nous avons posée à William Cockburn Salazar, le nouveau directeur exécutif de l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA), dans le 1er épisode des Discussions d'EUROGIP.

Actu Communautaire

21/02/24

Psychologie de la santé au travail : l’appel à candidatures pour le prix Eusebio-Rial-González est ouvert

L'EU-OSHA et l'Académie européenne de psychologie de la santé au travail (EAOHP) ont lancé l'appel à candidatures pour le prix “Eusebio Rial-González Innovation & Practice Award in OHP” 2024. Celui-ci récompense tout chercheur ou praticien dont les travaux ont apporté une contribution considérable et innovante à la psychologie de la santé au travail.