Actu Communautaire|18/04/24

Demande de cadre juridique européen pour le contrôle et l’enregistrement de l’amiante

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > Demande de cadre juridique européen pour le contrôle et l’enregistrement de l’amiante

La Fédération européenne des travailleurs du bâtiment et du bois (FETBB), la Confédération européenne des syndicats (CES) et l’Union européenne des services publics (FSESP) demandent à la présidence belge de l’UE d’agir rapidement pour mettre en place un cadre juridique européen pour le contrôle et l’enregistrement de l’amiante, afin de protéger la santé et la sécurité des travailleurs.

La Commission européenne avait annoncé en 2022 qu’elle allait présenter une proposition législative en ce sens et demander aux États membres de mettre en place des stratégies nationales de désamiantage. Mais rien n’a été fait.

En janvier dernier, les syndicats avaient déjà écrit à la Présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Ils attiraient son attention “sur la nécessité impérieuse de faire avancer l’initiative législative. En effet, la connaissance de la présence d’amiante est la première et la plus importante condition préalable pour éliminer en toute sécurité tout amiante restant.

En savoir plus

Découvrez d’autres actualités

Actu Communautaire

14/05/24

Télétravail et droit à la déconnexion : la Commission lance la 1ère phase de consultation des partenaires sociaux

La résolution du Parlement européen du 21 janvier 2021 sur le droit à la déconnexion (2019/2181(INL)) appelait à une action législative sur le droit à la déconnexion et au télétravail au niveau de l'UE. Dans sa réponse, la Commission a confirmé son intention de présenter une proposition d'acte législatif, dans le plein respect des principes de proportionnalité, de subsidiarité et d'amélioration de la législation.

Actu Communautaire

07/05/24

Contexte et tendances sociales, économiques et juridiques du télétravail

En janvier 2021, le Parlement européen a adopté une résolution qui appelait la Commission à présenter une proposition législative sur le droit à la déconnexion, ainsi qu'un cadre législatif européen pour le télétravail. Dans ce cadre, la Commission européenne a commandé une étude qui “vise à fournir des preuves et une analyse du contexte social, économique et juridique et des tendances du télétravail et du droit à la déconnexion” dont les résultats ont été publiés récemment.