Silhouette homme

Actu Eurogip|23/08/17

EUROGIP contribue à la revue Regards de l’EN3S

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > EUROGIP contribue à la revue Regards de l’EN3S

EUROGIP travaille depuis plusieurs années sur le thème du maintien dans l’emploi des victimes d’accidents du travail / maladies professionnelles (AT-MP) pour étudier les meilleures pratiques chez nos voisins européens.

Compte tenu de cette expertise, il a été sollicité par l’EN3S pour contribuer au numéro 51 de sa revue « Regards ». L’article passe en revue les approches choisies par quatre pays qui ont une expérience significative dans ce domaine. Celles-ci reposent sur deux logiques : gérer plus efficacement les cas d’assurance ou miser sur la réinsertion professionnelle comme levier d’une politique active de l’emploi.

Dans tous les cas, l’accent est davantage mis sur la capacité résiduelle de travail que sur le handicap. Pour un retour réussi et durable au travail, ces approches prônent non seulement de mettre en place des actions précoces, mais aussi de considérer l’individu dans toutes ses dimensions, en particulier physiologique, professionnelle et sociale.

Lire l’article 

Découvrez d’autres actualités

Actu Pays

22/09/23

FINLANDE : le nombre d’accidents du travail a augmenté en 2021

En 2021, plus de 91 159 accidents du travail se sont produits en Finlande, soit environ 4 500 de plus qu'en 2020. Comme l'année précédente, ce sont les travailleurs de la construction (10 787), les travailleurs des services de soins et de santé (9 367) et les travailleurs des ateliers d'usinage et de fonderie (7 162) qui ont été les plus concernés.

Actu Pays

08/09/23

BELGIQUE : ce qu’il faut retenir des maladies professionnelles en 2022

En 2022, environ 38 500 personnes ont été indemnisées pour une incapacité permanente due à une maladie professionnelle (MP). Et près de 13 000 travailleurs (secteur privé et administrations provinciales ou locales, APL) ont introduit une demande d'indemnisation ; 211 décès ont été reconnus, dont 73 % dus à l'amiante, 17 % à la silicose et 10 % à d'autres maladies. C'est ce que révèle le “Rapport statistique maladies professionnelles” 2022 de Fedris.