Actu Pays|25/04/22

FINLANDE : le changement climatique est rarement abordé sous l’angle de la SST

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > FINLANDE : le changement climatique est rarement abordé sous l’angle de la SST

Dans plus d’un lieu de travail sur deux, le changement climatique a affecté les opérations. Mais la question n’a été abordée sous l’angle de la sécurité et la santé au travail (SST) que dans 8% seulement des lieux de travail. C’est ce que révèle l’enquête annuelle de l’Institut national de la santé au travail et du Centre pour la santé-sécurité au travail à laquelle ont répondu plus de 500 responsables SST.

Les risques pour la SST les plus fréquemment identifiés étaient : la glissance accrue en hiver, l’exposition à la chaleur et l’utilisation d’équipements de protection contre la chaleur. Venaient en outre, les dangers et les conséquences d’événements météorologiques extrêmes (tempêtes et inondations), les variations des précipitations et les maladies causées par les tiques et autres animaux. Certains lieux de travail prennent en compte ces problèmes dans le cadre d’une évaluation normale des risques et accordent une attention particulière aux nouveaux risques potentiels. D’autres les ignorent complètement. Les responsables en SST ont estimé que le changement climatique était un problème nouveau. Des informations factuelles de base, sur l’identification des risques, et spécifiques au secteur et à la profession sont ainsi nécessaires.

Les auteurs de l’enquête ont souligné la nécessité de renouveler les compétences du personnel pour pouvoir se préparer aux risques dus au changement climatique.

En savoir plus

Résultats de l’enquête

Découvrez d’autres actualités

Actu Pays

25/03/24

DANEMARK : un outil pour créer un bon environnement de travail

L'évaluation de l'environnement de travail est une obligation légale annuelle pour toutes les entreprises employant des salariés. Différents outils sont disponibles, parmi lesquels l'APV (arbejdspladsvurdering) en ligne développé en 2019 par les experts de l'Autorité danoise de l'environnement de travail.