Actu Pays|30/07/20

ITALIE : les chiffres 2019 de l’INAIL

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > ITALIE : les chiffres 2019 de l’INAIL

Selon le rapport annuel 2019, l’INAIL a enregistré l’année dernière un peu plus de 405 000 accidents du travail. Ce chiffre est sensiblement stable par rapport à 2018 (-0,09%). Le nombre de décès, 1 156, est en baisse de 8,5%. Plus d’un décès sur deux (57,6%) s’est produit “à l’extérieur de l’entreprise” (accidents de circulation, de mission et de trajet).

En ce qui concerne les maladies professionnelles, la hausse de 2,9% enregistrée en 2019 par rapport à 2018 confirme une augmentation de 40% des cas en une décennie. En 2019, sur 61 201 cas déclarés, 36,7% ont été reconnus d’origine professionnelle (2,7% toujours en enquête). Au 31 décembre 2019, 692 198 rentes étaient versées (-2,37% par rapport à 2018) pour invalidité et aux survivants, soit 17 400 nouveaux bénéficiaires.

En outre, l’INAIL souligne que depuis janvier 2020 (loi no. 128 du 2 novembre 2019) il couvre les livreurs et cyclistes effectuant des livraisons à domicile contre les accidents du travail, même mineurs, et les maladies professionnelles. Le Président de l’Institut, Franco Bettoni, souligne que l’Italie est le 1er pays d’Europe à s’être engagé dans cette voie. Il se félicite également que l’investissement en faveur de la réinsertion professionnelle soit passé de 44 000 € en 2018 à plus de 2,2 millions en 2019. 2019 a été aussi l’année de l’application concrète de la nouvelle tarification des entreprises, qui n’avait pas évolué depuis 20 ans. L’opération s’est traduite par une réduction de 32,72% des taux de cotisation moyens.

Pour ce qui est de l’avenir proche, Franco Bettoni a dit avoir pris quatre engagements importants : achever la réforme tarifaire, améliorer l’indemnisation économique, poursuivre le renforcement des actions de réinsertion professionnelle et étendre la protection de l’INAIL aux personnes non assurées.

En savoir plus

Découvrez d’autres actualités

Non classifié(e)

26/09/23

SUÈDE : AT graves et arrêts maladie de longue durée dans l’industrie agroalimentaire

Les travailleurs de l'industrie alimentaire - environ 22 000 personnes en 2021 - courent un risque plus élevé d'accidents du travail (AT) graves que les autres groupes professionnels. Le risque moyen pour les années 2017-2021 était de 9,7 accidents du travail graves pour 1 000 salariés. Il était de 15,5 pour les bouchers, 8,9 pour les opérateurs de machines, qui ont connu les accidents du travail les plus graves, et de 5,3 pour les boulangers-pâtissiers.

Actu Pays

22/09/23

FINLANDE : le nombre d’accidents du travail a augmenté en 2021

En 2021, plus de 91 159 accidents du travail se sont produits en Finlande, soit environ 4 500 de plus qu'en 2020. Comme l'année précédente, ce sont les travailleurs de la construction (10 787), les travailleurs des services de soins et de santé (9 367) et les travailleurs des ateliers d'usinage et de fonderie (7 162) qui ont été les plus concernés.