Actu Pays|31/03/21

ITALIE : l’importance de signaler les quasi-accidents

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > ITALIE : l’importance de signaler les quasi-accidents

Une publication récente de l’Inail est dédiée au reporting et à la gestion des quasi-accidents, ces événements qui ne causent ni blessures ni maladies mais qui auraient pu. Il est important pour l’entreprise de les interpréter positivement, autrement dit de les voir comme une opportunité d’améliorer ses actions de prévention.

Les quasi-accidents sont des événements “liés à la présence de situations ou d’agents ayant la caractéristique intrinsèque de “dangerosité” qui, en raison de situations fortuites, n’ont pas causé de dommages aux personnes ou aux biens”. À titre d’exemple, les auteurs évoque en introduction le cas d’un marteau en équilibre sur une surface en hauteur. La dangerosité de la situation est liée à l’objet lourd susceptible de tomber de haut. Si, pour une raison quelconque, le marteau tombe sur un groupe de travailleurs sans en toucher aucun, l’événement peut être qualifié de “quasi-accident”. Si en tombant, il blesse l’un des travailleurs, l’événement peut être défini comme un “accident”.

Généralement, les quasi-accidents sont plus nombreux que les accidents et statistiquement plus représentatifs. Les détecter amène l’entreprise à pointer des manquements d’ordre organisationnel, technique ou comportemental. Il est ensuite plus facile d’être en mesure de les corriger et ainsi d’améliorer ses actions de prévention des risques professionnels.

L’Inail souligne l’importance de gérer les problèmes critiques de sécurité de l’entreprise. Cette gestion représente un outil fondamental pour évaluer les risques tout en favorisant la participation active des travailleurs.

Découvrez d’autres actualités

Actu Normalisation

30/01/23

Le Marché unique fête ses 30 ans

Créé le 1er janvier 1993, le marché unique européen fête cette année son 30e anniversaire. Or la normalisation joue un rôle central dans son bon fonctionnement et la libre circulation des biens, services, personnes et capitaux.