Actu Pays|23/10/19

ITALIE : moins d’accidents dans la construction, mais davantage de mortels

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > ITALIE : moins d’accidents dans la construction, mais davantage de mortels

En 2018, le secteur de la construction a enregistré 30 174 accidents, soit 19,2% de moins qu’en 2014. En revanche, le nombre de décès a augmenté par rapport à 2017 : 23 accidents du travail et 16 accidents de trajet de plus. Il a également enregistré le plus grand nombre de rentes aux survivants (98).

Selon l’INAIL, les accidents restent concentrés dans le nord de l’Italie (60%) où la Lombardie et l’Émilie-Romagne en représentent à elles seules environ un tiers (respectivement 17% et 12%).

Au cours de la période 2014-2018, les principales causes d’accidents du travail confirmés dans la construction ont été la perte de contrôle des machines et les chutes ou trébuchements, entraînant une contusion (24,4%), une blessure (23,0%), une luxation (22,4%) ou une fracture (18,7%). Blessures et fractures touchent principalement les membres supérieurs (respectivement 65,4% et 42,3%), en particulier la main, ainsi que les membres inférieurs (53,2%), en particulier la cheville et le genou.

En 2018, les 45-54 ans ont été les principales victimes de blessures (8 801 cas) et les 50-59 ans de décès (39%). Les travailleurs âgés de plus de 60 ans ont été victimes d’accidents mortels (22 cas) dus dans 24% des cas à une chute et la proportion d’accidents avec incapacité permanente les concernant a dépassé 17%, contre 6% pour les 20-39 ans.

En savoir plus

Découvrez d’autres actualités

Actu Pays

28/05/24

PAYS-BAS : travailler en toute sécurité et sainement par temps chaud

La sécurité est une priorité pour l'entreprise de construction BAM, y compris contre les risques liés à la chaleur et au soleil. Aussi dispose-t-elle d'un protocole spécifique : protection, gilets avec gel rafraîchissant, pauses plus longues, matériel de sensibilisation, eau et crème solaire à volonté…