Actu Pays|23/10/19

ITALIE : moins d’accidents dans la construction, mais davantage de mortels

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > ITALIE : moins d’accidents dans la construction, mais davantage de mortels

En 2018, le secteur de la construction a enregistré 30 174 accidents, soit 19,2% de moins qu’en 2014. En revanche, le nombre de décès a augmenté par rapport à 2017 : 23 accidents du travail et 16 accidents de trajet de plus. Il a également enregistré le plus grand nombre de rentes aux survivants (98).

Selon l’INAIL, les accidents restent concentrés dans le nord de l’Italie (60%) où la Lombardie et l’Émilie-Romagne en représentent à elles seules environ un tiers (respectivement 17% et 12%).

Au cours de la période 2014-2018, les principales causes d’accidents du travail confirmés dans la construction ont été la perte de contrôle des machines et les chutes ou trébuchements, entraînant une contusion (24,4%), une blessure (23,0%), une luxation (22,4%) ou une fracture (18,7%). Blessures et fractures touchent principalement les membres supérieurs (respectivement 65,4% et 42,3%), en particulier la main, ainsi que les membres inférieurs (53,2%), en particulier la cheville et le genou.

En 2018, les 45-54 ans ont été les principales victimes de blessures (8 801 cas) et les 50-59 ans de décès (39%). Les travailleurs âgés de plus de 60 ans ont été victimes d’accidents mortels (22 cas) dus dans 24% des cas à une chute et la proportion d’accidents avec incapacité permanente les concernant a dépassé 17%, contre 6% pour les 20-39 ans.

En savoir plus

Découvrez d’autres actualités

Actu Normalisation

30/01/23

Le Marché unique fête ses 30 ans

Créé le 1er janvier 1993, le marché unique européen fête cette année son 30e anniversaire. Or la normalisation joue un rôle central dans son bon fonctionnement et la libre circulation des biens, services, personnes et capitaux.