Actu Communautaire|01/02/24

Les mesures de SST sont essentielles pour prévenir violence et harcèlement au travail

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > Les mesures de SST sont essentielles pour prévenir violence et harcèlement au travail

Selon un nouveau rapport de l’Organisation internationale du travail (OIT), plus d’une personne active sur cinq dans les 25 pays examinés a été victime de violence et de harcèlement au travail. Ces problèmes peuvent affecter tous les lieux de travail et survenir lors des trajets, déplacements, événements, communications numériques et même en télétravail. Créer des environnements exempts de ces problèmes passe par “une approche coopérative et un dialogue social au sein des entreprises en matière de santé-sécurité au travail (SST)”.

Les dispositions légales en Amériques, en Europe et en Asie centrale sont principalement intégrées dans les lois régissant la SST. En Asie-Pacifique et dans les États arabes, des cadres juridiques spécifiques visent à lutter contre le harcèlement sexuel. Certains pays, tels que le Danemark, disposent de lois spécifiques, alors que l’Espagne couvre ces problèmes par des lois générales, mais reconnaît ces derniers explicitement et offre des conseils sur leur gestion.

Le rapport insiste sur l’importance de s’attaquer aux problèmes à la racine en ciblant une organisation du travail inadéquate, des tâches spécifiques qui créent des risques (travail isolé ou interaction fréquente avec des tiers par exemple) ou des situations qui produisent un stress élevé conduisant à la violence et au harcèlement. En outre, il faut des outils pratiques, des formations et des lignes directrices adaptés aux entreprises pour mettre en œuvre les politiques de prévention.

L’étude s’inscrit dans le cadre d’un projet de recherche financé par la Commission européenne et l’OIT sur les orientations et outils pratiques pour prévenir et lutter contre la violence et le harcèlement dans le monde du travail : une perspective en matière de SST. L’adoption de la Convention n°190 et de la Recommandation n°206 de l’OIT sur la violence et le harcèlement en 2019 a marqué une étape majeure dans l’engagement international en faveur d’un lieu de travail exempt de violence et de harcèlement.

Télécharger le rapport

Découvrez d’autres actualités

Actu Communautaire

21/05/24

Déclaration sur l’avenir du socle européen des droits sociaux

Lors de la conférence de haut niveau mi-avril à La Hulpe, le Parlement européen, la Commission européenne, la Belgique au nom des 25 États membres de l'UE, le Comité économique et social européen, ETUC, SGI Europe, SME United et Social Platform ont signé une déclaration sur l'avenir du Socle européen des droits sociaux.