Actu Communautaire|22/11/19

Les premières analyses des résultats de l’enquête ESENER-3

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > Les premières analyses des résultats de l’enquête ESENER-3

Dans un rapport publié fin octobre, l’EU-OSHA présente une première analyse des principaux résultats de la 3e Enquête européenne des entreprises sur les risques nouveaux et émergents (ESENER), réalisée en 2019. Plus de 45 000 établissements dans 33 pays ont été interrogés sur leur gestion de la sécurité et la santé au travail (SST).

Les facteurs de risque les plus fréquemment identifiés dans l’UE28 sont les mouvements répétitifs des mains ou des bras (65 %, contre 52 % en 2014), les relations avec des clients, élèves et patients difficiles (61 %, contre 58 %) et le port ou déplacement des personnes ou  charges lourdes (54 %, contre 47 %). Les contraintes de temps constituent le principal facteur de risque en Finlande, en Suède (74 %) et au Danemark (73 %), et le second aux Pays-Bas (64 %).

L’EU-OSHA souligne que 5 % des établissements de l’UE28 déclarent n’avoir aucun des facteurs de risque généraux pris en compte et que près de 25% déclarent ne pas rencontrer de risques psychosociaux.

L’enquête 2019 inclut des questions supplémentaires sur l’impact de la numérisation ou des positions assises prolongées. En comparaison avec l’enquête précédente, il est encourageant de constater que la proportion d’établissements effectuant des évaluations de risques a augmenté dans certains pays.

En savoir plus

 

Découvrez d’autres actualités

Actu Pays

28/05/24

PAYS-BAS : travailler en toute sécurité et sainement par temps chaud

La sécurité est une priorité pour l'entreprise de construction BAM, y compris contre les risques liés à la chaleur et au soleil. Aussi dispose-t-elle d'un protocole spécifique : protection, gilets avec gel rafraîchissant, pauses plus longues, matériel de sensibilisation, eau et crème solaire à volonté…

Actu Pays

28/05/24

ALLEMAGNE : une journée d’action nationale contre la chaleur

Le stress thermique est souvent sous-estimé. La chaleur peut non seulement limiter les performances des employés, mais aussi, dans certains cas, mettre leur vie en danger, notamment lors de travaux physiques pénibles. Aussi de nombreuses organisations fédérales et étatiques organisent une journée d'action nationale contre la chaleur le 5 juin 2024.