Actu Communautaire|18/08/20

Numérisation et SST

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > Numérisation et SST

L’intelligence artificielle et la robotique de pointe font désormais partie intégrante de la vie professionnelle et transforment rapidement le monde du travail. Quelle est leur influence sur la santé et la sécurité au travail (SST) ? L’EU-OSHA met à disposition plusieurs documents, désormais disponibles dans différentes langues, pour répondre à la question :

  • Le numérique et la sécurité et la santé au travail – Un programme de recherche de l’UE-OSHA qui vise à apporter aux décideurs politiques, aux chercheurs et aux employeurs des informations fiables sur les risques potentiels pour la SST, afin de les aider à prendre sans délais les mesures efficaces qui s’imposent.
  • Documents de réflexion sur les mégadonnées, l’impression 3D, les exosquelettes et l’intelligence artificielle (disponibles dans plusieurs langues).
  • Prospective sur les risques nouveaux et émergents en matière de sécurité et de santé au travail liés à la numérisation d’ici à 2025 (disponible en 8 langues)

En outre, l’EU-OSHA met à disposition une page web sur les TIC, la numérisation et le travail.

En savoir plus

Découvrez d’autres actualités

Actu Pays

22/09/23

FINLANDE : le nombre d’accidents du travail a augmenté en 2021

En 2021, plus de 91 159 accidents du travail se sont produits en Finlande, soit environ 4 500 de plus qu'en 2020. Comme l'année précédente, ce sont les travailleurs de la construction (10 787), les travailleurs des services de soins et de santé (9 367) et les travailleurs des ateliers d'usinage et de fonderie (7 162) qui ont été les plus concernés.

Actu Pays

08/09/23

BELGIQUE : ce qu’il faut retenir des maladies professionnelles en 2022

En 2022, environ 38 500 personnes ont été indemnisées pour une incapacité permanente due à une maladie professionnelle (MP). Et près de 13 000 travailleurs (secteur privé et administrations provinciales ou locales, APL) ont introduit une demande d'indemnisation ; 211 décès ont été reconnus, dont 73 % dus à l'amiante, 17 % à la silicose et 10 % à d'autres maladies. C'est ce que révèle le “Rapport statistique maladies professionnelles” 2022 de Fedris.