Actu Communautaire|06/05/20

Pourquoi les TMS persistent-ils autant en Europe ?

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > Pourquoi les TMS persistent-ils autant en Europe ?

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) restent le problème de santé lié au travail le plus fréquent dans l’UE. L’EU-OSHA publie une analyse des études existantes qui vise à élucider les raisons d’une telle situation.

Les auteurs identifient 12 hypothèses générales telles que l’impact de la digitalisation, les nouvelles formes d’emploi, l’écart entre l’évaluation des risques et les mesures de prévention, l’âge, le sexe… Ils mettent également en évidence la nécessité de prendre des mesures, parmi lesquelles :

  • Identifier et comprendre les différences entre les pays et ce qui est efficace en termes de réduction de la prévalence des TMS, mais aussi ce qui ne fonctionne pas.
  • Adapter les outils d’évaluation des risques et les mesures qui en découlent en tenant compte à la fois des risques physiques et psychosociaux, les deux pouvant entraîner l’apparition de TMS.
  • Accroître la sensibilisation et la compréhension à la fois des TMS et de leur prévention.
  • Inclure dans les activités de promotion de la santé sur le lieu de travail l’importance des comportements de santé qui affectent les TMS.
  • Déterminer si la règlementation couvre les risques liés aux nouvelles technologies et actualiser la législation en conséquence…

Rappelons que la campagne “lieux de travail sains” 2020-2022, activité phare de sensibilisation de l’EU-OSHA, est axée sur la prévention des TMS d’origine professionnelle.

Lire le rapport
Lire la synthèse

Découvrez d’autres actualités

Actu Normalisation

30/01/23

Le Marché unique fête ses 30 ans

Créé le 1er janvier 1993, le marché unique européen fête cette année son 30e anniversaire. Or la normalisation joue un rôle central dans son bon fonctionnement et la libre circulation des biens, services, personnes et capitaux.