Actu Pays|18/07/14

ROYAUME-UNI : les AT mortels diminuent mais les décès par mésothéliome augmentent

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > ROYAUME-UNI : les AT mortels diminuent mais les décès par mésothéliome augmentent

Selon les données provisoires publiées par le Health and Safety Executive (HSE), le nombre de décès au travail n’a jamais été aussi bas. On a enregistré 133 accidents mortels entre avril 2013 et mars 2014, contre 150 en 2012/2013, et le taux global d’accidents mortels a chuté à 0,44 pour 100 000 travailleurs, contre 0,51.

Par secteur d’activité, les statistiques révèlent :

  • 27 AT mortels dans l’agriculture, contre une moyenne de 33 pour les cinq dernières années,
  • 42 AT mortels dans la construction, contre une moyenne de 46,
  • 4 AT mortels dans le secteur des déchets et du recyclage.

En revanche, le nombre de décès par mésothéliome, un cancer causé par l’exposition à l’amiante, est passé de 2291 en 2001 à 2335 en 2012.

Selon le HSE, « la Grande-Bretagne continue d’avoir le plus faible taux d’accidents du travail mortels par rapport aux principaux pays industrialisés européens – l’Allemagne, la France, l’Espagne et l’Italie – pour la huitième année consécutive ».

Découvrez d’autres actualités

Actu Eurogip

27/02/24

“Santé-sécurité au travail en Europe : où en est-on ?”

Alors, on en est où en matière de santé et de sécurité au travail en Europe ? C'est la question que nous avons posée à William Cockburn Salazar, le nouveau directeur exécutif de l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA), dans le 1er épisode des Discussions d'EUROGIP.

Actu Communautaire

21/02/24

Psychologie de la santé au travail : l’appel à candidatures pour le prix Eusebio-Rial-González est ouvert

L'EU-OSHA et l'Académie européenne de psychologie de la santé au travail (EAOHP) ont lancé l'appel à candidatures pour le prix “Eusebio Rial-González Innovation & Practice Award in OHP” 2024. Celui-ci récompense tout chercheur ou praticien dont les travaux ont apporté une contribution considérable et innovante à la psychologie de la santé au travail.