Actu Normalisation|21/09/18

Septembre 2018 : quoi de neuf en normalisation SST ?

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > Septembre 2018 : quoi de neuf en normalisation SST ?

EUROGIP publie le résultat de la veille qu’il exerce dans le cadre de son activité Normalisation en santé-sécurité au travail (SST) – publications de normes, nouveaux sujets inscrits au programme normalisation et consultations.

Télécharger le « quoi de neuf en normalisation SST » de septembre 2018

Pour en savoir plus sur tous ces sujets ou vous positionner si vous êtes intéressé, merci d’écrire à Saphia FORTASSI : fortassi@eurogip.fr

Découvrez d’autres actualités

Actu Communautaire

29/09/23

Travail à domicile et SST avec un nouvel outil OiRA

Le télétravail s'est fortement développé depuis la pandémie de COVID-19, transformant la manière dont les entreprises fonctionnent et les employés travaillent. Pour autant, la question de la sécurité et la santé au travail (SST) reste fondamentale. Un nouvel outil interactif d'évaluation des risques en ligne (OiRA) offre une solution pratique aux employeurs et aux télétravailleurs en les aidant à créer des espaces de travail à domicile plus sûrs et plus sains.

Actu Pays

26/09/23

SUÈDE : AT graves et arrêts maladie de longue durée dans l’industrie agroalimentaire

Les travailleurs de l'industrie alimentaire - environ 22 000 personnes en 2021 - courent un risque plus élevé d'accidents du travail (AT) graves que les autres groupes professionnels. Le risque moyen pour les années 2017-2021 était de 9,7 accidents du travail graves pour 1 000 salariés. Il était de 15,5 pour les bouchers, 8,9 pour les opérateurs de machines, qui ont connu les accidents du travail les plus graves, et de 5,3 pour les boulangers-pâtissiers.

Actu Pays

22/09/23

FINLANDE : le nombre d’accidents du travail a augmenté en 2021

En 2021, plus de 91 159 accidents du travail se sont produits en Finlande, soit environ 4 500 de plus qu'en 2020. Comme l'année précédente, ce sont les travailleurs de la construction (10 787), des services de soins et de santé (9 367) ainsi que des ateliers d'usinage et de fonderie (7 162) qui ont été les plus concernés.