Actu Pays|07/11/23

SUÈDE : l’hiver annonce un risque accru d’accidents du travail liés aux chutes

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > SUÈDE : l’hiver annonce un risque accru d’accidents du travail liés aux chutes

La baisse des températures et l’arrivée de la neige font craindre une possible augmentation des chutes en extérieur, cause la plus fréquente des accidents du travail graves, c’est-à-dire entraînant plus de 30 jours d’arrêt, une invalidité médicale ou pire un décès.

Environ 2 700 accidents graves ont été enregistrés à la suite de chutes en extérieur entre 2020 et 2021, dont les 2/3 entre novembre et mars. Certaines catégories professionnelles se révèlent plus vulnérables que d’autres à ces chutes. C’est le cas notamment des facteurs et des distributeurs de journaux, des infirmières et sages-femmes, ainsi que des laveurs de vitres. Plus de 75 % des accidents graves impliquant ces professions surviennent à l’extérieur pendant la saison hivernale.

Des mesures simples de prévention peuvent être mises en place, comme l’utilisation de dispositifs antidérapants aux entrées et sorties fréquentes, le déneigement et le sablage, ou le port de chaussures adaptées. Des environnements particulièrement sensibles, tels que les cours d’école et les passages piétonniers, nécessitent des mesures spéciales.

De manière innovante, Afa Försäkring et la Fédération suédoise de judo ont collaboré de 2018 à 2021 pour proposer une formation inspirée du judo. Le but était notamment de réduire les souffrances liées aux chutes au travail, tout en contribuant à diminuer les coûts des soins et de réadaptation pour les employeurs et la société en général.

En savoir plus

Découvrez d’autres actualités

Actu Communautaire

21/05/24

Déclaration sur l’avenir du socle européen des droits sociaux

Lors de la conférence de haut niveau mi-avril à La Hulpe, le Parlement européen, la Commission européenne, la Belgique au nom des 25 États membres de l'UE, le Comité économique et social européen, ETUC, SGI Europe, SME United et Social Platform ont signé une déclaration sur l'avenir du Socle européen des droits sociaux.