Actu Pays|18/08/23

SUÈDE : plus de 2,3 millions d’euros pour la recherche en environnement et santé au travail

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > SUÈDE : plus de 2,3 millions d’euros pour la recherche en environnement et santé au travail

Pour contribuer à long terme à un bon environnement de travail dans les entreprises privées, les municipalités et les régions, avec moins d’accidents du travail et moins de problèmes de santé, Afa Försäkring investit chaque année dans des programmes de recherche. Récemment, 28 millions de SEK (plus de 2,34 millions d’euros) ont été attribués à huit projets qui se dérouleront jusqu’en 2026 :

  • Créer des conditions de travail durables : conséquence du turn-over et de l’absentéisme important dans les écoles, les services de soins et sociaux, on observe souvent des lacunes dans l’environnement organisationnel et social du travail et un manque de soutien des gestionnaires et employés des RH pour y remédier. Une enquête, des observations et des entretiens avec des managers, du personnel RH, des délégués à la sécurité et des salariés devront permettre d’appréhender la planification, la conception et la mise en œuvre des initiatives prises.
  • Exposition aux émissions des transports dans la vie professionnelle : le projet vise à combler le manque de connaissances sur l’exposition aux particules suite à la transition rapide vers l’électrification et de nouveaux types de carburants ayant un impact moindre sur le climat et la santé que le diesel par exemple.
  • Lutter contre le stress éthique du personnel des urgences suite à la pandémie de Covid-19 : ce type de stress est vécu lorsqu’une personne est tiraillée entre diverses valeurs qui l’amènent à agir de manière contradictoire. Pendant la pandémie, il a pu contribuer à l’augmentation du risque de commettre des erreurs affectant les patients et à l’épuisement du personnel soignant. Le projet comprend la sensibilisation du personnel au stress éthique et l’élaboration d’un modèle de routine pour gérer celui-ci.
  • Exposition cutanée aux métaux allergènes et toxiques dans la fabrication de l’acier et des métaux avec un focus sur la fabrication additive et le traitement de coupe : enquête (par questionnaire) sur l’eczéma et les allergies, l’exposition, les routines et les équipements de protection lors du travail avec des fluides de coupe et l’impression 3D dans l’industrie. Les résultats peuvent contribuer à un environnement de travail où même les personnes allergiques au métal par contact peuvent travailler.
  • Améliorer la qualité de récupération des managers hospitaliers : le projet vise à déterminer si un programme de rétablissement pour les gestionnaires de première ligne dans les soins 24 heures sur 24 de deux hôpitaux peut promouvoir les possibilités de rétablissement du personnel.
  • Exposition au quartz et particules cancérigènes : les résultats devraient fournir de nouvelles connaissances sur la façon dont le quartz provoque le cancer du poumon, ce qui peut conduire à des valeurs limites inférieures, à un meilleur environnement de travail et à une réduction de la mortalité dans les industries où le quartz est présent.
  • Soutien des managers face aux employés victimes de problèmes de santé mentale tels que la dépression et l’anxiété : ces dernières années, la maladie mentale a été la cause la plus fréquente d’arrêts de travail longs. Or les managers manquent de connaissances et de ressources pour soutenir la personne concernée. Le projet consiste en une analyse de suivi des données déjà recueillies dans le cadre d’un précédent projet.
  • Prélèvement d’air autour des patients porteurs de bactéries résistantes : enquête sur la présence de bactéries résistantes dans l’air et sur les surfaces.

Les dotations sont attribuées à différents acteurs : universités, municipalités, instituts de recherche…

En savoir plus

Découvrez d’autres actualités

Actu Pays

25/03/24

DANEMARK : un outil pour créer un bon environnement de travail

L'évaluation de l'environnement de travail est une obligation légale annuelle pour toutes les entreprises employant des salariés. Différents outils sont disponibles, parmi lesquels l'APV (arbejdspladsvurdering) en ligne développé en 2019 par les experts de l'Autorité danoise de l'environnement de travail.