Actu Covid-19, Actu Pays|20/04/20

SUISSE : protection de la santé au travail et Coronavirus

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > SUISSE : protection de la santé au travail et Coronavirus

L’employeur doit légalement prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger la santé de ses travailleurs. Dans le contexte lié au Covid-19, le secrétariat d’état à l’Économie (SECO) met à sa disposition trois documents spécifiques :

Ainsi, la distance minimale entre deux personnes sur le lieu de travail doit être d’au moins 2m. Un contact, s’il est nécessaire, doit rester inférieur à 15 minutes. Le lieu de travail doit être aménagé pour limiter les contacts. Des solutions sont proposées parmi lesquelles le marquage au sol, l’éloignement des bureaux, 1 client pour 10m² de surface de vente, l’espacement des pauses…

La mise à disposition permanente de savon et de serviettes jetables permet d’assurer des conditions d’hygiène optimales. Les zones communes (toilettes, zone de pause…) sont nettoyées très régulièrement. Le volume de ménage devra probablement être augmenté et le personnel dédié doit être informé des mesures de protection. Les équipements spécifiques (gants, masques, lunettes…) ne sont pas nécessaires. Mais ils peuvent être utilisés si les travailleurs y trouvent une justification.

Les personnes vulnérables (plus de 65 ans, hypertension artérielle, maladies respiratoires chroniques, diabète, maladies ou traitements immunodépresseurs, maladies cardiovasculaires et cancers) doivent de préférence rester en télétravail. En cas de symptômes respiratoires, avec ou sans fièvre, le travailleur doit rester chez lui et consulter.

Dans les listes de contrôle, si la réponse aux questions est “Non”, les mesures décrites doivent être mises en œuvre immédiatement. Et “s’il est objectivement impossible de mettre les mesures nécessaires en place, l’activité doit être interrompue, totalement ou partiellement” précise le SECO.

En savoir plus

Découvrez d’autres actualités

Actu Communautaire

24/04/24

Le Parlement européen adopte la directive sur le travail des plateformes

Les eurodéputés viennent d'approuver à une écrasante majorité (554 voix pour, 56 voix contre et 24 abstentions) une version édulcorée de la directive européenne sur le travail de plateforme ce mercredi (24 avril), mettant fin à deux années d'intenses négociations. de nouvelles règles visant à améliorer les conditions de travail des travailleurs des plateformes.