Actu Communautaire|21/07/17

Une étape importante franchie dans la lutte contre les cancers professionnels

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > Une étape importante franchie dans la lutte contre les cancers professionnels

Le Comité des représentants permanents (Coreper) a approuvé le 11 juillet 2017 le projet de compromis négocié entre la présidence maltaise du Conseil et le Parlement européen en ce qui concerne la première phase de la révision de la directive 2004/37/CE sur les cancérogènes et mutagènes au travail.

Selon l’ETUI, le texte constitue une avancée réelle par rapport à la proposition législative que la Commission avait formulée en mai 2016. Il établit une série de valeurs limites d’exposition professionnelle (VLEP) qui devraient permettre d’améliorer sensiblement la protection des travailleurs.

Les éléments positifs du compromis sont les suivants :

  • La VLEP pour le chrome hexavalent sera de 0,005 mg/m³ à l’issue d’une période de transition de cinq ans.  
  • La VLEP des poussières de bois dur sera fixée à 2 mg/m³ à l’issue d’une période de transition de cinq ans.  
  • Le principe d’une surveillance de la santé des travailleurs ayant été exposés à des agents cancérogènes est introduit dans la directive.  
  • La Commission devra examiner au plus tard en  2019 l’inclusion des substances toxiques pour la reproduction dans le champ d’application de la directive.

En janvier 2017, la Commission a formulé une proposition qui porte sur cinq nouvelles VLEP. La troisième phase est annoncée pour le début de l’année 2018. « Il faudra maintenir la pression pour que la VLEP sur la silice cristalline soit révisée dans un proche avenir. Ce sont des milliers de morts qui pourraient être évitées. Il faudra aussi veiller à ce que les substances toxiques pour la reproduction soient intégrées dans la directive en 2019 », selon Laurent Vogel, chercheur à l’ETUI.

En savoir plus 

Découvrez d’autres actualités

Actu Pays

28/05/24

PAYS-BAS : travailler en toute sécurité et sainement par temps chaud

La sécurité est une priorité pour l'entreprise de construction BAM, y compris contre les risques liés à la chaleur et au soleil. Aussi dispose-t-elle d'un protocole spécifique : protection, gilets avec gel rafraîchissant, pauses plus longues, matériel de sensibilisation, eau et crème solaire à volonté…

Actu Pays

28/05/24

ALLEMAGNE : une journée d’action nationale contre la chaleur

Le stress thermique est souvent sous-estimé. La chaleur peut non seulement limiter les performances des employés, mais aussi, dans certains cas, mettre leur vie en danger, notamment lors de travaux physiques pénibles. Aussi de nombreuses organisations fédérales et étatiques organisent une journée d'action nationale contre la chaleur le 5 juin 2024.