Actu Communautaire|21/11/19

Une recommandation en vue d’élargir l’accès des travailleurs à la protection sociale

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > Une recommandation en vue d’élargir l’accès des travailleurs à la protection sociale

Faute de disposer d’une compétence pour intervenir dans les systèmes nationaux de sécurité sociale, l’UE « recommande » aux États membres de garantir à tous les travailleurs un accès à la protection sociale.

Adoptée définitivement le 8 novembre par le Conseil, la Recommandation – texte non contraignant – met en œuvre le principe n° 12 du Socle européen des droits sociaux. Elle dispose que « les travailleurs salariés et, dans des conditions comparables, les travailleurs non salariés ont droit à une protection sociale adéquate, quels que soient le type et la durée de la relation de travail ». Le Conseil constate que l’insuffisance de protection sociale de certains travailleurs salariés atypiques et non salariés pourrait à long terme « mettre en danger le bien-être et la santé des personnes », « contribuer à accroître l’incertitude économique, le risque de pauvreté et les inégalités » ou encore « réduire la confiance dans les institutions ».

Les États devraient garantir un accès à l’ensemble des branches (chômage ; maladie et soins de santé ; maternité et paternité ; invalidité ; vieillesse et survie ; accidents du travail et maladies professionnelles). Les salariés doivent bénéficier contre ces risques d’une couverture obligatoire et, les non salariés, au moins d’un accès volontaire. Par ailleurs, les États doivent veiller « à ce que les droits, qu’ils soient acquis dans le cadre de régimes obligatoires ou volontaires, soient préservés, accumulés et/ou transférables dans tous les types de statuts d’emploi salarié et non salarié et dans l’ensemble des secteurs économiques, tout au long de la carrière de l’intéressé ou au cours d’une période de référence déterminée et entre les différents régimes d’une branche donnée de la protection sociale.

Les États ont 18 mois pour mettre en œuvre ce texte.

(Avec IRShare)

Recommandation

Découvrez d’autres actualités

Actu Communautaire

14/05/24

Télétravail et droit à la déconnexion : la Commission lance la 1ère phase de consultation des partenaires sociaux

La résolution du Parlement européen du 21 janvier 2021 sur le droit à la déconnexion (2019/2181(INL)) appelait à une action législative sur le droit à la déconnexion et au télétravail au niveau de l'UE. Dans sa réponse, la Commission a confirmé son intention de présenter une proposition d'acte législatif, dans le plein respect des principes de proportionnalité, de subsidiarité et d'amélioration de la législation.

Actu Communautaire

07/05/24

Contexte et tendances sociales, économiques et juridiques du télétravail

En janvier 2021, le Parlement européen a adopté une résolution qui appelait la Commission à présenter une proposition législative sur le droit à la déconnexion, ainsi qu'un cadre législatif européen pour le télétravail. Dans ce cadre, la Commission européenne a commandé une étude qui “vise à fournir des preuves et une analyse du contexte social, économique et juridique et des tendances du télétravail et du droit à la déconnexion” dont les résultats ont été publiés récemment.

Actu Eurogip

25/04/24

Le rapport annuel 2023 d’EUROGIP est en ligne

Le rapport annuel 2023 qui vient de paraître vous donne l'occasion de (re)découvrir EUROGIP, l'organisme de référence de l'Assurance Maladie - Risques professionnels française dédié aux questions européennes, voire internationales, sur les accidents du travail et les maladies professionnelles dans leurs différentes composantes : prévention, assurance, statistiques.