Actu Pays|09/07/15

ALLEMAGNE : un homme tué par un robot dans une usine Volkswagen

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > ALLEMAGNE : un homme tué par un robot dans une usine Volkswagen

Un jeune intérimaire de 22 ans employé chez Volkswagen est décédé lors de la mise en marche d’un robot qui l’a violemment projeté contre une plaque métallique. Cet accident a suscité de nombreuses réactions en Europe.

Dans la très grande majorité des cas, les robots sont isolés dans des cages de sécurité pour accomplir les tâches qui leur incombent. Dans le cas présent, le jeune intérimaire a été mortellement blessé tandis qu’il se trouvait dans la cage avec le robot. La justice a ouvert une enquête afin de déterminer les causes exactes de l’accident.

A priori, rien ne laisse penser à un dysfonctionnement du robot. L’enquête se dirigerait plutôt vers une erreur humaine, selon le porte-parole de Volkswagen. Cet accident pose néanmoins beaucoup de questions quant aux conséquences pour les travailleurs de la robotisation croissante des entreprises. La presse européenne s’est donc fait l’écho de ces inquiétudes mentionnant par ailleurs le lancement d’une nouvelle génération de robots, en contact direct avec l’homme.

Lire un article en français
Lire un article en allemand

Découvrez d’autres actualités

Actu Eurogip

27/02/24

“Santé-sécurité au travail en Europe : où en est-on ?”

Alors, on en est où en matière de santé et de sécurité au travail en Europe ? C'est la question que nous avons posée à William Cockburn Salazar, le nouveau directeur exécutif de l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA), dans le 1er épisode des Discussions d'EUROGIP.

Actu Communautaire

21/02/24

Psychologie de la santé au travail : l’appel à candidatures pour le prix Eusebio-Rial-González est ouvert

L'EU-OSHA et l'Académie européenne de psychologie de la santé au travail (EAOHP) ont lancé l'appel à candidatures pour le prix “Eusebio Rial-González Innovation & Practice Award in OHP” 2024. Celui-ci récompense tout chercheur ou praticien dont les travaux ont apporté une contribution considérable et innovante à la psychologie de la santé au travail.