Actu Covid-19, Actu Pays|02/12/21

ALLEMAGNE : une majorité d’entreprises font face au stress lié à la pandémie

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > ALLEMAGNE : une majorité d’entreprises font face au stress lié à la pandémie

Une grande majorité des 2000 dirigeants d’entreprises interrogés par téléphone en juin 2021 ont admis que les salariés devaient faire face à des situations de travail stressantes du fait de la crise sanitaire.

Depuis le début de la pandémie, l’Institut de recherche sur l’emploi (IAB) et l’Institut fédéral pour la sécurité et la santé au travail (BAuA) mènent l’enquête “Les entreprises face à la crise du Covid-19”. En juin 2021, les managers interrogés ont notamment mentionné les problèmes suivants :

  • le contact avec des clients ou d’autres personnes externes devenu plus difficile pendant la crise : 67% des entreprises
  • la crainte des employés d’être infecté sur le lieu de travail : 35% des entreprises
  • une charge de travail accrue : 28% des entreprises ;
  • une “détérioration de la communication interne” : 22% des entreprises
  • une “délimitation insuffisante entre travail et loisirs à domicile” : 20% des entreprises qui ont mis en place le télétravail.

Les entreprises des secteurs de la santé et des services sociaux, de l’éducation et de l’enseignement ainsi que du commerce de détail font état plus souvent que la moyenne de ces problèmes.

Les mesures prises – horaires de travail plus flexibles, conseils de santé face au stress par exemple – l’ont été principalement sous la forme d’accords entre managers et salariés. Ces accords résultaient plus souvent des réunions de service dans les petites entreprises et des évaluations des risques dans les grandes entreprises.

En savoir plus (en allemand)

Découvrez d’autres actualités

Actu Communautaire

24/04/24

Le Parlement européen adopte la directive sur le travail des plateformes

Les eurodéputés viennent d'approuver à une écrasante majorité (554 voix pour, 56 voix contre et 24 abstentions) une version édulcorée de la directive européenne sur le travail de plateforme ce mercredi (24 avril), mettant fin à deux années d'intenses négociations. de nouvelles règles visant à améliorer les conditions de travail des travailleurs des plateformes.