Actu Communautaire, Actu Covid-19|12/06/20

Directive agents biologiques : le SRAS-CoV-2 reste dans le groupe de risque 3

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > Directive agents biologiques : le SRAS-CoV-2 reste dans le groupe de risque 3

Le Parlement et la Commission ont convenu hier de classer le SRAS-CoV-2 dans le groupe de risque 3 des agents biologiques, ajoutant des garanties pour protéger les travailleurs.

Plusieurs groupes de la commission Emploi et Affaires sociales avaient déposé une objection à cette classification. Ils défendaient un classement dans le groupe 4 pour assurer les niveaux les plus élevés possibles de protection de la santé-sécurité des travailleurs.

Selon Nicolas Schmit (Emploi et droits sociaux), la Commission encouragera vivement les États membres à veiller à ce que les travailleurs exposés au Covid-19 aient tous des instructions écrites. En parallèle, elle évaluera la nécessité de modifier la directive au vu des enseignements tirés de la pandémie.

Sur la base de ces garanties supplémentaires pour la santé et la sécurité des travailleurs, la résolution s’opposant à la décision de la Commission a été rejetée par 35 voix contre, 5 pour et 15 abstentions.

La décision de la Commission de classer le SRAS-CoV-2 dans le groupe de risque 3 des agents biologiques est donc adoptée et en vigueur. Les États membres doivent mettre en œuvre la Directive (UE) 2020/739 au plus tard le 24 novembre 2020.

En savoir plus

Découvrez d’autres actualités

Actu Pays

12/07/24

ITALIE : vers un permis de sécurité à points ?

À l'instar du permis de conduire à points dont le nombre diminue en fonction des infractions, le gouvernement italien veut introduire un permis de sécurité à points, pour les entreprises du BTP d'abord, avec une possible extension à d'autres secteurs.

Actu Communautaire

11/07/24

Position de BusinessEurope sur le télétravail et le droit à la déconnexion

Le 25 juin 2024, BusinessEurope a répondu à la consultation de la Commission européenne sur le droit à la déconnexion, soulignant qu'une réglementation excessive pourrait entraver la croissance et les avantages du télétravail, et prônant une intervention minimale de l'UE qui laisse les États membres, les partenaires sociaux et les entreprises développer leurs propres politiques.

Actu Pays

03/07/24

ALLEMAGNE : l’importance de signaler des événements traumatiques au travail

Un collègue tombe de l'échelle, une infirmière est interpellée et menacée, un conducteur de train renverse un cycliste qui voulait traverser rapidement la voie ferrée… Ce sont autant d’événements qui peuvent engendrer des traumatismes, des sentiments de peur, d’impuissance et de culpabilité chez les salariés et qu'il faudrait signaler pour pouvoir notamment proposer un soutien aux personnes concernées.