Actu Covid-19, Actu Pays|24/02/22

ITALIE : le point sur les déclarations d’AT liés au Covid-19

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > ITALIE : le point sur les déclarations d’AT liés au Covid-19

Les 16 779 infections d’origine professionnelle au Covid-19 déclarées en accidents du travail (AT) en janvier 2022 représentent le chiffre le plus élevé enregistré depuis 2020.

Depuis le début de la pandémie, l’INAIL a reçu 211 390 déclarations au titre d’accidents du travail dus au Covid-19.  2020, avec 148 565 cas, recueille 70,3 % de toutes les infections d’origine professionnelle déclarées. Les décès au 31 janvier 2022 sont de 823.

L’analyse territoriale des déclarations montre la répartition suivante : 43,% dans le Nord-Ouest (dont Lombardie 25,6%), 23,5% dans le Nord-Est, 15,5% dans le Centre, 12,9% dans le Sud et 5,1% dans les Îles (Sicile 3,6%). Les provinces avec le plus grand nombre d’infections depuis le début de la pandémie sont celles de Milan (10,2%), Turin (6,9%), Rome (5,5%), Naples (4,0%), Brescia (2,6%), Gênes (2,5%), Varèse et Vérone (2,4% chacune), Bologne (2,2%), Florence et Monza Brianza (chacune avec 2,0%).

La majorité des infections professionnelles surviennent chez les femmes (68,3 % des cas). L’âge moyen des personnes infectées depuis le début de la pandémie est de 46 ans pour les deux sexes, mais au seul mois de janvier 2022, il est tombé à 44 ans et demi.

Les secteurs de la santé et l’assistance sociale, dans lesquels se concentrent 63,9% des déclarations codifiées, ont montré, par rapport à 2020 et en valeur absolue, un nombre d’accidents du Covid-19 en baisse constante au premier semestre 2021, enregistrant son niveau minimum en juin avec 61 cas (il y en avait plus de 400 en juin 2020).

En savoir plus

Découvrez d’autres actualités

Actu Normalisation

30/01/23

Le Marché unique fête ses 30 ans

Créé le 1er janvier 1993, le marché unique européen fête cette année son 30e anniversaire. Or la normalisation joue un rôle central dans son bon fonctionnement et la libre circulation des biens, services, personnes et capitaux.