Actu Pays|28/02/19

SUISSE : le « burn-out » n’aura pas le statut de maladie professionnelle

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > SUISSE : le « burn-out » n’aura pas le statut de maladie professionnelle

La commission de la sécurité sociale du National a rejeté par 17 voix contre 7 une initiative parlementaire de Mathias Reynard (PS/VS) pour que l’épuisement professionnel (« burn-out ») soit reconnu comme maladie professionnelle.

Elle justifie qu’il n’est souvent pas possible de faire le lien avec certitude entre les symptômes et l’activité professionnelle. En outre, elle considère que les programmes de prévention déjà mis en place par l’économie privée sont importants.

Selon le parlementaire, au contraire, la réalité grandissante de la souffrance psychique au travail exige de repenser l’approche des risques professionnels. Du point de vue de l’assurance-maladie, le « burn-out » n’est pris en charge que sous l’angle d’une dépression, ce qui ne recouvre pas la réalité. L’inscrire en tant que maladie professionnelle permettrait de reconnaître cette pathologie en constante augmentation, une meilleure prise en charge des patients et de faciliter leur réinsertion professionnelle, mais aussi de renforcer la prévention.

Découvrez d’autres actualités

Actu Communautaire

19/06/24

Services de prévention : le point de vue des professionnels

Un article publié par l'EU-OSHA présente le point de vue des professionnels concernés dans 11 pays européens (Danemark, Allemagne, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Malte, Pologne, Roumanie, Slovénie et Espagne) sur le rôle des services de prévention (internes et externes) dans le soutien au respect des réglementations SST.