Actu Communautaire|26/06/23

Le Conseil en faveur d’une meilleure protection des travailleurs contre les produits chimiques

Accueil > L’actualité d’EUROGIP et des risques professionnels en Europe > Le Conseil en faveur d’une meilleure protection des travailleurs contre les produits chimiques

Le Conseil est prêt à entamer des négociations avec le Parlement européen sur une nouvelle initiative visant à protéger les travailleurs contre les risques pour la santé liés à l’exposition à des produits chimiques dangereux. Cela fait suite à la proposition de directive que la Commission a présentée le 13 février 2023 en ce qui concerne les valeurs limites pour les diisocyanates, le plomb et ses composés inorganiques.

Ce texte modifie la directive 98/24/CE et la directive 2004/37/CE et abaisse notamment la valeur limite d’exposition professionnelle pour le plomb de 0,15 mg/m3 à 0,03 mg/m3 et la valeur limite biologique pour le plomb de 70 µg/100 ml à 15 µg/100 ml.

La position du Conseil, ou “orientation générale”, du 12 juin 2023 maintient ces limites “tout en introduisant une période transitoire (jusqu’au 31 décembre 2028) pour garantir que les États membres disposent de suffisamment de temps pour mettre en œuvre efficacement les mesures de gestion des risques et adapter leurs procédés de production pour se conformer à la nouvelle valeur limite biologique pour le plomb”.

Le Conseil a également introduit des dispositions spécifiques pour les travailleurs qui ont déjà des niveaux élevés de plomb dans le sang à la suite d’une exposition historique, ainsi que pour les femmes en âge de procréer. Enfin, l’orientation générale prévoit l’obligation pour la Commission de publier des lignes directrices sur la surveillance de la santé, qui devraient inclure des conseils sur la manière de mettre en œuvre les dispositions relatives aux niveaux de plomb dans le sang.

L’orientation générale donne à la prochaine présidence espagnole du Conseil un mandat pour entamer des négociations avec le Parlement européen, en vue de parvenir à un accord provisoire sur la directive modificative.

En savoir plus

Découvrez d’autres actualités

Non classifié(e)

26/09/23

SUÈDE : AT graves et arrêts maladie de longue durée dans l’industrie agroalimentaire

Les travailleurs de l'industrie alimentaire - environ 22 000 personnes en 2021 - courent un risque plus élevé d'accidents du travail (AT) graves que les autres groupes professionnels. Le risque moyen pour les années 2017-2021 était de 9,7 accidents du travail graves pour 1 000 salariés. Il était de 15,5 pour les bouchers, 8,9 pour les opérateurs de machines, qui ont connu les accidents du travail les plus graves, et de 5,3 pour les boulangers-pâtissiers.

Actu Pays

22/09/23

FINLANDE : le nombre d’accidents du travail a augmenté en 2021

En 2021, plus de 91 159 accidents du travail se sont produits en Finlande, soit environ 4 500 de plus qu'en 2020. Comme l'année précédente, ce sont les travailleurs de la construction (10 787), les travailleurs des services de soins et de santé (9 367) et les travailleurs des ateliers d'usinage et de fonderie (7 162) qui ont été les plus concernés.