Articles récents

DANEMARK : plus de la moitié des accidents du travail ne seraient pas déclarés

  • Imprimer

29/09/14Imprimer

Partager Partager sur FacebookPartager sur Google PlusPartager sur TwitterPartager sur LinkedIn

Une sous-déclaration importante
Chaque année, 44 000 accidents du travail entraînant au moins 1 jour d’absence sont enregistrés par les services de l’Inspection du travail. Or les auteurs d’un rapport publié par le syndicat LO, estiment que le nombre annuel d’accidents avoisinerait plutôt les 100 000. Les employeurs, qui en ont pourtant l’obligation, ne déclareraient pas la plupart des accidents survenus dans leur entreprise. Le taux de sous-déclaration atteindrait ainsi les 56%.

Les auteurs du rapport soulignent les conséquences fâcheuses de cette sous-déclaration. Si les pouvoirs publics et les entreprises ne sont pas parfaitement informés du lieu et des modalités de survenue des accidents, il est impossible de cibler correctement les actions de prévention. 


Peu de salariés indemnisés
Conséquence de cette sous-déclaration, 5000  salariés victimes d’un accident du travail, en droit d’être indemnisés, ne le seraient pas. Certains pourtant garderont des séquelles à vie.

Les préconisations
Les auteurs du rapport proposent un renforcement de la règlementation pour inciter les employeurs ainsi que les médecins traitants à déclarer les accidents. Ils proposent également que les services hospitaliers des urgences soient désormais eux aussi tenus de déclarer les accidents du travail à l’Inspection du travail, ce qui n’est pas actuellement le cas.

loupe1Lire le Point statistique AT/MP Danemark Données 2004-2010 publié par EUROGIP